Bannière

 

Pour plus d'informations sur jardinier paysagiste Montpellier, Lattes, Perols, Palavas ...
specialistes gazon en plaques, synthétique, semis et arrosage automatique
cliquez 
ICI


 Montpellier


 (Montpelhièr en occitan) est une ville du sud de la France, chef-lieu du département de l’Hérault et de la région Languedoc-Roussillon. Montpellier se situe entre Nîmes et Béziers, à proximité de la Mer Méditerranée. La commune intra-muros, est peuplée plus de 250 000 habitants et l'agglomération de 320 000 habitants. Elle est donc la 8e commune la plus peuplée de France et la 17e en terme de population contenue dans son agglomération. Montpellier est au centre d'une aire urbaine de 510 000 habitants ce qui montre son emprise sur le territoire et la classe au 15e rang national. Montpellier se situe sur l'axe entre l'Espagne à l'ouest et l'Italie à l'est. Les habitants de Montpellier sont appelés les Montpelliérains.

 

 

 

La ville se situe à 10 km de la mer Méditerranée (Palavas-les-Flots) par voie express et à 75 km du point montagneux le plus proche (Mont Aigoual 1 567 m, situé dans le département du Gard) (station de ski de Prat Peyrot). Montpellier est à 52 kmde Nîmes (Gard), 30 km de Sète, 61 km de Béziers3168 km de Marseille (Bouches-du-Rhône), 248 km de Toulouse (Haute-Garonne) ou encore à 350 km environ de Barcelone. Elle est également à 750 km de 

Paris.

Aujourd'hui huitième ville de France par sa population intra-muros et troisième ville française de l'axe méditerranéen (derrière Marseille et Nice), elle est l'une des rares villes de plus de 100 000 habitants dont la population a augmenté de façon ininterrompue depuis une cinquantaine d'années. Elle a plus que doublé sur cette période pour atteindre 253 712 habitants au 1er janvier 2007 selon le recensement de l'INSEE. Avec 55 000 étudiants, c'est également la seconde ville universitaire de France après 

Poitiers en considérant la proportion d'étudiants à la population totale (21%).

 

 
 
Montpellier vu par le satellite Spot

Montpellier est très proche de la mer. Culminant à 57 m à la place du Peyrou (ancienne place royale où trône la statue de Louis XIV), la ville a commencé à se développer sur deux collines : Montpellier et Montpellieret, certaines rues sont à forte dénivellation. Elle est surnommée : Lo Clapàs, « le tas de pierres » en occitan, en raison de son matériau de base, la pierre de Castries, qui est un calcaire coquillier, blanc crème à l'origine mais qui adopte une patine dorée en vieillissant. Le territoire actuel s'étend jusqu'à des collines qui dominent l'ancienne ville : le Lunaret, Montmaur et le Plan-des-Quatre-Seigneurs au nord, La Paillade et les Hauts-de-Massane au nord-ouest, culminant à près de 110 mètres d'altitude

2.

Montpellier est située entre deux cours d'eau : le Lez à l'est et la Mosson à l'ouest. Son paysage est surtout marqué par le pic Saint-Loup (658 m), situé à 25 kilomètres au nord de la ville et visible depuis la 

promenade du Peyrou ainsi que de la terrasse du toit du Corum au bout des allées de l'Esplanade.

Montpellier s'étend en direction du rivage maritime avec la création de nouveaux quartiers à l'est puis au sud du centre-ville (successivement Antigone, Richter puis Port Marianne), et sous l'impulsion de Georges Frêche, qui a déclaré en 1977 vouloir faire de Montpellier "la façade maritime entre Gênes et 

Barcelone".

Le territoire communal s'étend sur une superficie de 5 688 hectares, urbanisée environ aux trois cinquièmes, mais cette urbanisation est en forte croissance. Le reste du territoire communal est composé d'espaces verts, d'espaces naturels protégés (Rives du Lez, Réserve zoologique Lunaret et Bois de Montmaur) et de zones agricoles. Environ 180 hectares de terrains sont encore à dominante agricole, principalement plantés en vignes. Ses principales localisation sont à l'Est (Montaubérou, Valédeau, Flaugergues), au Sud de l'autoroute A9 (Méjanelle, 

Mogère, Première écluse), au Nord (Plan des 4 seigneurs), à l'extrême Sud (Petit Grès), et à l'Ouest (Château-Bon, Bionne, Rieucoulon).


C'est en 985, dans une donation du comté de Melgueil, qu'apparaît pour la première fois le nom de Montpellier. Le 26 novembre 985, le comte Bernard de Melgueil (Mauguio) octroie au chevalier Guilhem en échange de son dévouement l'ancien territoire situé entre l'antique Voie Domitienne, le Lez et 

La Mosson. Ses héritiers construiront sur leur nouveau fief un véritable bourg fortifié, doté d'un château et d'une chapelle qui deviendra la ville de Montpellier.

 

 

Bien plus jeune que ses voisines de la région comme NîmesNarbonneBéziers ou Carcassonne, existant à l'époque romaine, Montpellier n'est née qu'au cours du xie siècle. Située entre l'Espagne et l'Italie, proche de la Via Domitia et du port romain de Lattes, la ville connaît rapidement un important développement économique et culturel, attirant doreurs, orfèvres, drapiers et changeurs. Elle devient ainsi un centre d'échanges entre le nord de l'Europe, l'Espagne et le 

bassin méditerranéen. En effet, via les roubines, elle est reliée par les eaux à Lattes et la mer, ce qui lui permet de devenir une importante ville marchande à partir du XIIe siècle, grâce en partie au dynamisme de son commerce maritime en partance notamment pour les pays du Nord, l'Italie et l'Espagne. Montpellier se distingue notamment par un important commerce des épices, qui va permettre aux Montpelliérains d'acquérir une connaissance particulière des plantes et épices venant essentiellement d'orient, d'extreme-orient et même d'Afrique. Montpellier devient un port capital pour l'entrée des épices dans le royaume de France, qui n'a pas encore à cette époque de port sur la Méditerranée.

L'agglomération médiévale était constituée de deux entités juridiques distinctes : Montpellier appartenant à la seigneurie des Guilhem, et Montpelliéret (juridiction centrée sur l'actuel lycée Joffre) dépendant de la seigneurie des évêques de Maguelone. Une enceinte fortifiée unique (appelée pour cela la Commune Clôture) protégeait les deux entités. Deux tours subsistent de cette fortification (la Tour de la Babote et la Tour des Pins). Mais Montpelliéret n'a toujours constitué qu'une partie minime de la ville. Son église Notre-Dame-des-Tables constitue une étape renommée pour les pèlerins partant vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Cet afflux de pèlerins provoque la naissance et l'extension d'institutions charitables et hospitalières. Des médecins juifs et arabes chassés d'Espagne se retrouvent à l'École de Médecine de Montpellier, fondée en 1220 par la cardinal Conrad, légat du pape Honorius III. La ville est en effet multiculturelle. En 1160, Benjamin de Tudèle qui visite le sud de la France, note que la ville est "fort fréquentée par toutes les nations, tant chrétiennes que mahométanes et qu'on y trouve des négociants venants notamment du pays des Algarbes (Al Andalus et le Maghreb) de toute l'

Égypte et de la terre d'Israël". De plus des tombes juives et musulmanes témoignent de cette présence. Une stèle découverte à Aniane datant du XIIe siècle, porte notamment le nom du défunt, un certain Ibn Ayyûb, jeune tâlib (étudiant en religion), une des branches des études théologiques et juridiques que proposait l'université de Montpellier à l'époque.

Mots clefs

 

Paysagiste Montpellier, Jardinier Montpellier, Jardinier paysagiste Montpellier, Paysagiste Pérols, Jardinier paysagiste Pérols, Paysagiste Palavas, Jardinier Palavas, Paysagiste Palavas les Flots, Jardinier Palavas les Flots, Paysagiste Carnon, Jardinier Carnon, Jardinier paysagiste Carnon, Paysagiste la Grande Motte, Jardinier la Grande Motte, Jardinier Paysagiste la Grande Motte, Paysagiste Baillargues, Jardinier paysagiste Baillargues, Paysagiste Lattes, Jardinier paysagiste Lattes, Jardin Montpellier, Jardin Lattes, Jardin Palavas les flots, Jardin Palavas, Jardin Carnon, Jardin Pérols, Jardin la Grande Motte, création jardin Pérols, création jardin Montpellier, création jardin Palavas, création jardin Palavas les Flots, création jardin Carnon, création jardin Baillargues, création jardin Lattes, 

 

  Jardinier, paysagiste, paysagiste Montpellier, Perols, gazon, plaques, bassin, alentours, paysagiste Lattes, jardinier paysagiste, sur, pepiniere , pepinieriste, Montpellier, arrosage, automatique, Lattes, jardins, jardin, fontaine, arrosage automatique, amenagement jardin, Jardinier, paysagiste, paysagiste Montpellier, Perols, gazon, plaques, bassin, alentours, paysagiste Lattes, jardinier paysagiste, sur, pepiniere , pepinieriste, Montpellier, arrosage, automatique, Lattes, jardins, jardin, fontaine, arrosage automatique, amenagement jardin, Gazon synthétique, pose gazon synthétique, gazon artificiel montpellier, gazon synthétique perols, gazon synthétique lattes, gazon artificiel lattes, gazon artificiel perols, gazon synthétique la grande motte, gazon synthétique baillargues, gazon artificiel baillargues,,jardinier, paysagiste , paysagiste Montpellier, professionnel, traitements palmiers, Perols, gazon, semis, synthetique, plaques, paysagiste Lattes, Montpellier, arrosage, automatique, Lattes, jardins, jardin, fontaine, arrosage automatique, amenagement, espaces verts, espace vert, la grande motte, Baillargues, Carnon, jardinier paysagiste la grande motte, paysagiste baillargues, gazon en plaque, paysagiste lattes, jardinier paysagiste lattes,pepinieriste perols, paysagiste carnon, espaces verts, espace vert, entretien espace vert, entretiens espaces verts, castelnau le lez, villeneuve les maguelone, jardiner paysagiste la grande motte, palavas, palavas les flots, gazon synthétique palavas, gazon synthétique palavas les flots
 






Christophe Bontemps

14, Rue Henri Cochet
34470 Pérols

06.13.24.69.87

 
paysagistemontpellier@yahoo.fr